Philippines 2017

En fait je commence à me dire que l’automne est une très jolie saison… en Effet c’est celle que nous choisissons ma fiancée et moi pour partir en voyage et découvrir le monde.

En ce mois d’octobre 2017, nous partons pour les Philippines.

Samedi 14 octobre

Nous partons de Nice pour Manille Via Dubaï. Avec Emirates, nous avons la chance d’avoir cette liaison très intéressante. Pour un prix un peu plus élevé nous n’avons pas l’obligation de nous rendre sur paris pour prendre un long courrier.

De plus, j’avoue être comme un gamin… Nous allons voler sur THE Avion l’airbus A380… Un monstre. Mais comme une bonne surprise n’arrive jamais seule, nous avons la bonne surprise de voir que même en classe Eco l’espace entre les sièges est plus important… on ne se sent pas encore comme les requins de la classe affaire, mais on quitte les sardines c’est déjà un bon début.

P1010263Nous passons 3 heures d’escale à Dubaï. Nous prenons le vol pour Manille. Avec le décalage horaire, nous passerons tout le weekend en vol… j’avoue que cela fait un peu mal. Cependant je me motive en pensant à ces magnifiques paysages qui nous attendent.

Dimanche 15 octobre

L’arrivée sur manille est assez spectaculaire malgré les nuages qui se sont donnés rdv sur le trajet. Un contraste entre les grands immeubles et les toits de bric et de broc (très colorés)

IMG_0470Le temps d’accomplir les formalités et de récupérer nos bagages, nous atteignons la file des taxis jaunes (les règlementés) à la nuit tombée. Notre chauffeur nous permet de tester notre niveau d’anglais. On arrive au bon hôtel. C’est quand même une preuve que nous sommes bilingues…

IMG_0476L’hôtel que nous avons choisi est le H2O. Original avec son aquarium qui occupe tout un pan de Mur de notre chambre. Le temps de prendre une douche et nous nous dirigeons vers le restaurant qui se trouve au deuxième étage. La vue de la terrasse doit être belle au coucher du soleil, mais malheureusement il ne nous a pas attendu. Nous mangeons tranquillement savourant pleinement ce moment de bonheur à l’autre bout du monde.

Lundi 16 octobre

Alors aujourd’hui le programme est comme qui dirait assez simple… Visite de la vieille ville : intramuros et déambuler sur les chemins qui nous y emmènent…

Le départ se fera vers 10.00 le temps de récupérer d’un décalage horaire qui se fait rebelle. Plusieurs chemins se présente à nous, nous passerons par l’extérieur des remparts pour nous rendre directement au sein du fort Santiago qui abrite l’office de tourisme. Pour information ils ont un plan de INTRAMUROS qui est très lisible.

Sur le trajet nous avons l’occasion de nous présenter à la population de la mégapole. Nous n’avons pas croisé les 12 millions d’habitants, cela est évident mais beaucoup sont venus vers nous pour savoir si nous voulions faire du tricycle, du mini bus électrique si nous avions un plan, si nous souhaitions un guide, si nous avions… Vous l’aurez compris les sollicitations sont assez nombreuses, mais l’ambiance reste bon enfant. En ce qui nous concerne, nous voulions juste marcher… C’est donc ce que nous ferons au sein du fort Santiago. En cette période, les travaux sont nombreux et les animations beaucoup moins. Pourtant nous avons l’impression de pouvoir nous immerger en plein XVI siècle.

Revenus aux temps présents, nous amorçons la descente vers le sud. La cathédrale, Luna Street, Anda autant de nom de rue espagnole qui contraste avec les salutations anglaises que nous recevons. Un point important à signaler, INTRAMUROS est très bien vendu… la réalité vous montre que la misère et la pauvreté sont bien présentes. Il y a de nombreux travaux en cours dans toutes les rues, les façades retrouveront bientôt leurs lustres d’antan. Mais pour l’instant il faut faire travailler son imagination pour voir les façades éclatantes et colorées. Pourtant il n’est pas rare de pouvoir observer de très belles demeures et des arrières cours pleines de charmes. Casa Manilla en est un très bon exemple.

Nous continuons. Nous empruntons le chemin de garde au sommet des remparts. Chose surprenante, les fortifications aujourd’hui ne défendent aujourd’hui les habitants que des projectiles des joueurs de golf. En effet sur toute la partie Ouest s’étend un parcours.

Travaux obligent, nous redescendons pour aborder l’entrée Sud de la ville Historique. Nous y trouvons bien sur le panneau.

Nous remontons vers le nord et arrivons bientôt sur une ancienne batterie de canon. Au pied de celle ci se trouve un Mac Do… Pour nous Aujourd’hui, ce sera le restaurant Del Mitre. Il se situe juste en face de notre prochaine activité dans la découverte de INTRAMUROS.

Nous recommandons vivement cette table. Prix modeste, et qualité sont au rendez vous.

P1010390Une fois repus, nous pouvons visiter l’église Saint Augustin. Au delà de l’église, c’est presque l’intégralité du bâtiment qui est accessible. Pour information certaines salles sont climatisées. C’est le seul bâtiment d’INTRAMUROS resté intact après les bombardements de la seconde guerre mondiale.

P1010404En sortant nous prenons plein sud sur Luna Street pour sortir de la ville par la grande porte.

Nous arrivons ainsi directement ou presque sur le Parc Rizal. Un endroit où les philippins semblent venir se prélasser au soleil en cette fin d’après midi. Une sorte de grand parc commémoratif des anciennes gloires du pays… Vous pouvez notamment y trouver la statue de LAPU LAPU (qui aurait tué Magellan) mais aussi le lieu d’exécution de Rizal. D’où le nom… Mais aussi une jolie carte en relief des philippines. Je n’ai pas compté si toute les îles y étaient, mais bons nombres sont représentées.

Mais voilà nous ne pouvons pas trop tarder, cette première journée sous une température tropicale nous pousse vers une douche bien méritée. Par chance notre hôtel est juste à la sortie du Parc.

La douche prise, nous ressortons pour observer notre premier coucher de soleil sur la mer de Chine.

IMG_0486Mardi 17 Octobre

Aujourd’hui nous prenons la direction de Bohol. Nous allons quitter la capitale sans regret tant nous sommes attirés par la promesse d’un nature sauvage sur cette île des Visayas.

IMG_7751Nous avons réservé un vol avec CEBU… C’est la première compagnie aérienne que nous voyons organiser un Quizz en plein vol pour vous offrir des cadeaux. Le vol se passe bien et dans le respect des horaires.

L’arrivée sur Tagbilaran est pittoresque. Il faut s’imaginer une piste de brousse et bien Tagbilaran est juste un peu au dessus. J’exagère un peu, mais pour vous donner une idée le tapis des bagages doit bien faire 8 mètres de circonférence. Et 8 mètres c’est petit quand vous avez l’ensemble des passagers d’un A319 qui se présente…

Une fois les bagages récupérés, nous allons une nouvelle fois nous présenter aux personnes venues nous accueillir. Cette fois nous accepterons la proposition d’un voyage en Taxi. La vingtaine de kilomètres qui nous sépare de notre hébergement sera faite en 1 heure pour un montant officiel de 800PHP.

Oui 20 kilomètres en 1 heure… Le trajet depuis l’aéroport se termine par un chemin qui vous amène au fin fond d’une foret tropicale. Et là je vous laisse imaginer les yeux grands ouverts de ma doudou devant l’hébergement que nous aurons pour les trois prochaines nuits (Water To Forest Ecolodge). Elle qui tenait tant à m’emmener en Guyane (pays de son enfance) se retrouve devant un paysage presque similaire. Elle semble très heureuse.

IMG_0542Le Lodge est en parfaite communion avec le lieu. Une chambre à l’étage ouverte à 180 degrés sur la nature autours de nous, avec au rez de chaussée les commodités. Pas de clim, pas d’eau chaude, mais la sensation de vivre dans la peau d’un grand aventurier loin des facilités citadines. Pour info nous avons le Wifi quand même.

Après un bon repas, nous prenons la direction de notre Lodge. Le ventilateur installé au plafond nous dispense un air rafraichissant. La nuit tombe très vite. Et bientôt la pluie aussi… Il pleuvra durant toute la nuit. Le son des gouttes sur le toit en bambou de notre chambre ressemble à une véritable symphonie.

Mercredi 18 octobre

Au réveil, la nature autours de nous est déjà bien vivante. Excepté les crapauds et grenouilles qui ont accompagné les percussions pluviales de leur voix…

Le petit déjeuner nous donne le temps de peaufiner le programme de la journée avec notre hôte Jean Michel. Nous louons un scooter pour 400 PHP par Jour pour partir à la découverte de Bohol. Le véhicule est en bon état. Cela sera nécessaire compte tenu des routes que nous emprunterons durant la journée…

Plusieurs étapes jalonnent notre parcours. D’abord une tyrolienne, ma fiancée n’est pas très motivée pour franchir les 350 mètres entre les deux rives de la rivière qui se trouve plus de 100 en dessous… Elle me propose de revenir en fin de Journée… (On ne reviendra pas…)

Seconde étape : Un pont suspendu constitué de bambou qui enjambe la rivière. Il se trouve à Sevilla sur la route qui mène aux chocolate hills. Nous le traversons moyennant un prix modeste. De l’autre coté vous serez accueillis par quelques échoppes qui vous proposeront souvenirs et produits locaux.

P1010460Ensuite ce sera pour nous l’un des grands moments de notre voyage. En effet nous avons rendez vous avec le plus petit primate au monde. Il s’agit du Tarsier. Il est absolument impossible de venir sur BOHOL sans faire la rencontre de son animal emblématique. Je sais qu’il existe un autre sanctuaire, mais nous avons sans doute visité le plus « touristique »… Je m’en excuse, mais il est idéalement placé sur le parcours. Et si comme nous vous avez peu de temps c’est l’alternative. Revenons à notre visite. Comme la météo est peu clémente, il y a très peu de visiteurs à notre arrivée. Mais à peine avons nous pris nos premières photos que plusieurs bus arrivent. Le « sanctuaire se transforme rapidement en cours de recréation. Nous laissons passé la horde pour pouvoir profiter pleinement de cette rencontre silencieuse. Un grand moment pour un petit budget de 60 PHP par personne.

P1010531Nous poursuivons avec la rencontre des macaques à longue queue du MAGSAYSAY PARK. Toujours grâce à une météo capricieuse, nous profitons d’une visite privée avec un guide dont l’anglais est aussi approximatif que le notre… Mais il a des cacahuètes dans les poches et pour attirer les singes il n’y a pas mieux. Nous passons plusieurs minutes avec ces primates qui vivent ici en parfaite liberté et qui trouvent chez l’homme les ressources nécessaires à leur protection (soins et nourriture) dans un habitat menacé. Le parc propose également d’autres activités : observation des oiseaux, camping, etc.… L’une des activités les plus chères avec 300 PHP pour deux.

P1010569A partir de ce moment, ma fiancée commence à me faire part de sa faim… Cela signifie que si je ne trouve pas rapidement un endroit où déjeuner, je vais avoir des problèmes… Nous prenons la décision de nous approcher des chocolates. Sur le chemin nous traversons différents villages dont certaines tables semblent nous attendre. Mais je les trouve un peu trop locales à mon gout. Pourtant en traversant Batuan, nous sommes tentés de nous arrêter a proximité d’un marché couvert (ce qui ne veut pas dire protéger de la pluie)… de l’autre coté nous voyons un endroit qui nous attire. Quelques tables et un long comptoir sur lequel sont disposés les marmites de plats cuisinés locaux. Le choix de ma fiancée se porte sur une fricassée de foie accompagné de haricots et d’un gâteau de crevettes. Pour moi ce sera bœuf avec nouilles sautées et riz. Apparemment ici tout se mange avec du riz. Il est même possible que ce soit une production locale tant notre parcours est jalonné de rizières. C’est un spectacle magnifique !!! Nous aurons même la chance de voir un agriculteur labourer sa parcelle avec un buffle d’eau.

P1010539Malgré l’insistance de la pluie, nous décidons quand même de poursuivre vers le point le plus éloigné de notre périple : CHOCOLATE HILLS. Difficile de louper l’accès touristique. Mais ici encore la pluie est notre alliée. Personne ne nous dérangera pendant notre contemplation. Ni le vent ni la pluie n’auront eu raison de notre détermination pour voir ici cette particularité géologique. Car oui même sous une pluie battante le spectacle est surprenant. 50 PHP par personne

IMG_7860Avec des images plein les yeux il est temps de revenir sur nos pas. Cependant il nous reste un point d’intérêt : GAMPAS FALLS. Après plusieurs kilomètres sur un chemin détrempé, nous arrivons sur une chute d’eau de quelques mètres où il est en principe possible de se baigner. Compte tenu des précipitations de ces derniers jours, le tarif des l’attraction est réduit et la baignade vivement déconseillée. 10 PHP par personne. C’est un joli endroit mais qui perd de son intérêt sans la baignade.

Cette fois c’est la bonne direction notre Lodge. Sur le trajet nous aurons comme à l’aller la chance de traverser un endroit magnifique : man made Forrest. Malheureusement nous n’aurons pas l’opportunité de prendre le moindre cliché tant la lumière faiblis à l’approche du point du jour.

Arrivés a bon port nous prenons une bonne douche pour nous sécher de cette pluie qui nous aura accompagnée durant toute la journée. Il est sur que nous aurions préféré vous parler de ces décors naturels sous un magnifique ciel bleu et un soleil brulant, pourtant je peux vous assurer que si les conditions météos diluviennes étaient le prix a payer pour découvrir ces paysages je repartirai volontier.

Jeudi 19 octobre

Comme si les averses de la veille n’avaient pas été suffisantes, nous reprenons Philippe (notre scooter) pour partir cette fois sur la route qui longe la cote sud de Bohol. Ma fiancée a envie de voir Anda. Cela va se terminer par tu voulais voir anda et on a vu jabna… en effet la distance pour rejoindre est un peu trop grande par temps de pluie. Mais sur le trajet nous pouvons découvrir une autre vision des philippines. Chaque village dispose de son ou de ses églises toutes plus imposantes les unes que les autres. Mais il y a une certitude : les stigmates des typhons et du tremblement de terre sont encore cruellement visibles.

 

IMG_0660Et à coté de ces édifices religieux (parfois pharaonique) les constructions plus que précaires de nos hôtes ; le contraste est saisissant. Mais partout où nous passons nous avons la chance d’être accueillis avec de larges sourires.

Notre trajet aller se terminera donc à Jabna. J’y trouverai l’opportunité d’acquérir une carte de téléphone locale. Il ne faut pas hésiter… Sauf erreur de ma part : 40 PHP pour la carte Sim et 50 PHP pour la recharge m’offrant 3 jours de crédit illimités. Cet achat se révèlera très utile pour la suite de notre périple.

IMG_7905Un petit détour par les halles locales où nous découvrons tout un nuancier de couleurs (il ne manque que le bleu du ciel) que nous aurons tout de même la chance de pouvoir déjeuner en extérieur face à la plage au Woody’s. (Un savant mélange entre le restaurant à touriste et la culture locale). Nous repartons une fois repue vers le Lodge. Ces deux jours de scooter auront eu raison de nos parties charnues… Arrivant tôt, nous pouvons nous occuper de notre hébergement suivant sur l’île de Pamilacan. En effet, il faut prendre un bateau pour rejoindre le cottage. Après un bon moment de tractations via mail, nous finirons par convenir de se retrouver sur Baclayon le lendemain vers 11.00.

IMG_7924Nous faisons une nouvelle fois nos bagages. Cette fois avec un petit pincement au cœur de laisser notre cabane…

Vendredi 20 Octobre

Comme convenu, notre taxi nous attend a 10.30 pour nous conduire à Baclayon afin de trouver notre bateau . C’est la seule chose qui se passera comme prévue au cours de cette journée…

IMG_8011En arrivant sur le port nous comprenons vite que la traversée risque d’être « houleuse ». Nous faisons connaissance avec le capitaine « Moïse ». Déjà le prénom aurait du me mettre la puce à l’oreille… Moïse sauvé des eaux, le même qui fit s’ouvrir la mer… Il nous dit que l’embarcation est un peu plus loin car les conditions ne sont pas bonnes pour embarquer… Nous prenons donc la direction d’Alona. En se transbordant de bateau en bateau, nous finissons par arriver sur la Bangka de Moïse… Ce n’est pas la plus neuve ni la plus silencieuse mais surtout ce n’est pas la plus grande… Une fois les bagages à l’abri, nous commençons par mettre le cap sur Pamilacan. Rapidement je comprends que les problèmes se sont pas très loin. En effet la Bangka de 7 mètres environs est propulsé par un tout petit mais très bruyant moteur. Le vent nous fait dériver plus rapidement que le bateau n’avance… Moïse envoie son matelot réduire la prise au vent de l’embarcation. Et plus nous semblons progresser, plus la houle et le vent se montre récalcitrant à nous ouvrir les portes de Pamilacan. Il est temps de prendre une décision. Mais je ne suis pas le capitaine… Alors très diplomatiquement, je l’oriente vers la solution la plus raisonnable : la renonce. Il ne perdra pas son honneur d’ancien pécheur de Baleine et nous ne perdrons pas la vie… Tout le monde est gagnant surtout Shirley. Car après une courte conversation téléphonique elle m’arnaquera de 2500 PHP (alors que la chambre était facturée 1900 PHP)… Pour la première fois depuis le début de notre séjour, nous nous sentons comme des vaches à lait… Mais bon c’est comme ça!

IMG_0796De retour sur la terre ferme, nous trouvons un tricycle qui nous emmènera vers Alona Beach. Nous avions l’adresse d’un hébergement qui malheureusement sera complet. La réceptionniste nous oriente vers un autre hôtel, mais notre pilote ne comprend pas grand chose en Anglais. On se retrouvera dans un hébergement sur le bord de la route principale. 630 PHP la nuit avec le Ventilo… Mais qui de toutes façons ne fonctionne pas compte tenu de la panne d’électricité par laquelle est touchée toute l’île de Panglao…

IMG_0735A ce moment la tout ce que nous voulons c’est pouvoir nous changer et nous mettre au sec. Je suis épuisé par cette matinée… Mais il faut quand même ressortir pour déjeuner. Comme à chaque fois que cela concerne le repas, c’est ma fiancée qui prend les choses en main… Elle décide de partir sur la plage, c’est la plus belle plage de Panglao. Même sous un ciel menaçant elle dégage quelque chose de très naturel. Les cocotiers qui bordent la promenade ondulent sous les coups de vent répétés. Une fois le repas pris, une promenade digestive s’impose. Mais il en faudra un peu plus pour me faire digérer l’arnaque de Shirley. Bientôt le vent s’intensifie et nos jambes se font agresser par le sable blanc de cette plage. La pluie se mêle à la danse. Aux dires des philippins la pluie que nous supportons depuis notre arrivée et un évènement exceptionnel. Un peu comme nous. Mais la dernière fois qu’il a plu autant je suis persuadé que Noé a construit son arche…

IMG_0780Au détour de notre marche qui nous ramène à l’hôtel, nous rencontrons John qui sera notre chauffeur de taxi pour le lendemain nous conduire au terminal portuaire. Sur ce même trajet, il y a un bureau de Western Union, je sais qu’il est possible d’y acheter des billets pour les bateaux pour Cebu. La personne qui m’accueille me précise que les navettes ont été interrompues ce jour pour cause de météo défavorable… C’est pour vous dire à quel point il pouvait être risqué de monter sur Pamilacan avec un Frêle Esquif. Et à ce moment là, un doute m’envahit : allons nous pouvoir quitter Panglao A temps pur prendre notre avion dimanche à Cebu ? Je décide d’obtenir des infos. Je pense que comme moi vous avez déjà essayé d’appeler la Sncf, air France ou tout autre compagnie de transport en France, ce n’est pas chose aisée d’obtenir l’information nécessaire et bien aux philippines c’est pire… Même les sites Web officiels des compagnies n’ont pas été mis à jour depuis le mois de janvier 2017. Je ne vous parle même pas des numéros de téléphone. Pourtant à force d’insistance, je finis par avoir la confirmation que ce samedi les navettes seront opérationnelles. OUF… Mais je me sentirai réellement libéré une fois arrivé à Cebu. Une petite sieste plus tard, nous reprenons la route de la plage pour trouver un resto pour le diner. Sur le trajet ma fiancée trouve le bar pour le digestif. Elle est cool ma fiancée. Nous trouverons même le temps d’y faire un billard et d’y rencontrer des toulousains qui comme nous sont en attente de bateaux. 3 mojitos plus tard, il est temps de retrouver notre chambre. La nuit sera agitée. Alona est une plage qui vit plus la nuit que la journée. Un groupe d’anglais bien loin des Beatles nous offre un concert qui semble durer des heures. Ils massacrent tous les standards anglais connus.

A 8.00 après donc une courte nuit nous retrouvons le Taxi. Pour 500 PHP il nous amènera vers le Terminal où nous avons l’agréable surprise de voir que les navettes sont assurées. Je respire.

IMG_8042Coté anecdote, en arrivant aux portes du port, vous payez 6php par personne pour y entrer. Ensuite vous vous dirigez vers le guichet Numéro 1 de Ocean Jet. Vous prenez vos billets pour Cebu à 400 PHP par personne car je ne souhaite pas être enfermé avec l’aircon mais à l’extérieur, ensuite le guichet numéro 2 où on vous donne un numéro de place mais ce n’est pas encore fini. Vient maintenant le guichet 3 où vous vous acquittez des honoraires pour le Port. Vous pensez en avoir terminé mais non, il reste les bagages et cette fois après une brève inspection vous payez 100 PHP par valise.

Je ne connais pas le taux de chômage aux philippines, mais ils font tout ce qu’ils peuvent pour maintenir une forme de plein emploi.

A 9.10 nous montons sur le bateau pour un départ 30 minutes plus Tard. Cette fois nous mettons le cap vers Cebu. Près de 2 heures de Traversée.

A notre arrivée sur le terminal nous sommes rapidement pris en charge par une jeune philippine qui nous fait monter dans un Taxi Touriste. La course pour l’hôtel qui se trouve dans l’Uptown nous coutera 400 Php.

Le chauffeur est plutôt sympa je prends ses coordonnées on ne sait jamais. Ma doudou s’occupe de nous trouver un programme pour l’après midi. Elle fait la lecture d’un Blog qui lui parle d’un centre commercial et d’une expérience de Sky Adventure. Je sais que cela semble ne pas être très philippin, mais pourtant à terme nous aurons eu une bonne expérience. En effet, en visitant ce Mall, bien que fréquenté par de nombreux touristes, nous avons pu voir les philippins et leur sens de l’accueil. Des que vous entrez dans une boutique ils s’occupent de vous, mais des que vous semblez n’être que des badauds, ils vous ignorent totalement. Cela semble une bonne tactique pour pouvoir déambuler tranquillement dans les différents rayons des boutiques. Et encore mieux et disant que c’est trop cher on ne vous regarde même plus. Cette astuce est très utile si vous souhaitez négocier le prix d’un taxi en retrait de toute la foule qui se jette sur vous à la sortie de l’aéroport par exemple.

Pour rejoindre le centre commercial nous avons marché. L’ambiance des grandes villes est vraiment très différente. Un peu comme partout dans le monde, les gens marchent les yeux rivés sur le sol. Ici les « hello » seront plutôt rares.

Une fois nos emplettes terminées, nous mettons le cap vers l’immeuble qui abrite le sky adventure. Nous traversons différents quartiers et ce toujours à pied. Bien que nous soyons dans l’uptown la partie de la ville plutôt aisé, il est flagrant de constater que la pauvreté est partout. Il n’a pas été rare d’être sollicité par les enfants pour donner quelques Pesos.

Après une bonne demi heure de marche, nous arrivons au Crown Regency Hôtel vers 17.00. Nous tournons un peu dans le Hall pour trouver l’ascenseur qui nous mènera dans un premier temps au 19éme étage pour acheter les passes pour les épreuves… Puis nous montons vers le 38… Waouh !!!

P1010680A cette hauteur vous dominez tout Cebu city. Et même si le ciel est couvert et les nuages menaçants le spectacle est à couper le souffle. Le temps de faire quelques photos souvenirs pour l’anniversaire de notre Amie Emma, nous nous dirigeons vers le Edge Coaster. Première torture pardon aventure qui vous promène quasi à 90 degrés tout autour du bâtiment. Si bien que vous êtes totalement à la verticale du sol… Sujet au vertige abstenez vous !!! Sensations Garanties.

P1010681Ma fiancée est à présent prête pour le sky walk… pour être clair vous marcher dans le vide… Là encore c’est magnifique. Vous avez une vue splendide. Bien que nous soyons arrivés à cette hauteur pour avoir la meilleure vue sur le Sunset, les nuages nous en priveront une nouvelle fois.

P1010704Pourtant la nuit tombante transforme la ville en un paysage étincelant, comme des décorations de Noel. A ce sujet, sachez que les deco commencent déjà à être installées en cette fin octobre et que dans les centres commerciaux les chants de noël sont monnaie courante.

_mg_3683Nous achetons quelques photos faites durant notre duathlon et rentrons à l’hôtel. Sur le trajet, nous prenons contact avec le taxi rencontré le matin même pour négocier avec lui un tourist tour dans la ville le lendemain matin sur le trajet qui nous emmènera à l’aéroport. Avoir acheter cette carte de téléphone locale nous fait gagner un temps considérable. Nous prévoyons donc de faire un tour de 3 heures dans Cebu City.

Dimanche 22 Octobre

Une nouvelle fois nous bouclons nos valises. Un petit déjeuner pas terrible avalé rapidement à l’hôtel, nous retrouvons notre taxi Jimmy dès 9 heures. Il est ponctuel. Nous lui présentons ce que nous souhaitons voir et il nous propose à son tour d’autres points d’intérêt dont nous n’avions jamais entendu parler.

IMG_0839Nous descendons de la ville nouvelle vers l’ancienne. La circulation est fluide en ce dimanche matin. Un premier arrêt nous permet de découvrir 3 sites, Colon street, Le cebu Monument et la maison la plus ancienne de Cebu.

P1010737Un nouveau trajet de quelques minutes nous conduira au pied de la croix de Magellan. Elle se trouve sur la place qui jouxte l’église Santo Nino. En pénétrant dans cette dernière, nous comprenons à la fois toute la foi et la ferveur philippines associées à une certaine forme de folklore. La messe se déroule sur deux parties : au sein même de l’église mais aussi sur une sorte d’esplanade façon « Sambodrome ». Entre les deux, des femmes habillées de blanc et jaune vous propose l’achat de cierges tout aussi colorés que les ballons vendus par des marchands à la sauvette.

P1010807En sortant de cet endroit nous sommes à nouveau confrontés à la précarité de certains philippins. D’après les dires de notre taxi c’est une pauvreté très organisée où les enfants tiennent les premiers rôles… Enfin il est quand même admis que tous ne sont pas des escrocs…

P1010833Mais c’est en visitant le fort San Pedro que le contraste vous saute à la figure. Durant notre visite de ce monument, nous voyons une multitude de personnes s’affairait à la mise en place d’un évènement. Ma curiosité l’emporte ; je vais poser la question. C’est en fait une maman qui organise l’anniversaire de sa fille sur le thème d’un film de disney. Et pour ce faire elle privatise l’ensemble du fort pour la fin de journée. Je m’imagine que cela doit être une date importante 18 ou 20 ans peut être… Pas Du tout l’enfant a 4 ans… A ce moment je trouve que le monde est vraiment injuste…

Il est présent temps de rejoindre l’aéroport. Nous partons pour Palawan. Là encore l’organisation est irréprochable. Nous atterrirons à Puerto Princessa sur la cote Ouest de l’ile mais notre ressort est sur la cote Est… A quelques 180 kilomètres. Après avoir pris contact avec l’hôtel j’ai une vague idée du parcours. Il faut prendre un tricycle pour le terminal San José d’où partent les vans. Le dernier et peut être le seul pour San Vincente est à 17.00 Heures… Je ne sens absolument pas l’affaire. En sortant de l’aéroport, j’ai bon espoir de me faire proposer l’aide locale pour me trouver une solution. Cela ne tardera pas. On me propose un Van privatif à 7000 PHP… Je trouve le tarif prohibitif… Dès ce moment je suis totalement ignoré. Je poursuis un peu et là je trouve un taxi qui accepte de faire la course pour 5000 PHP. Ma fiancée me dira un peu plus tard que c’est la meilleure décision de ma vie.

P1010866La route est belle mais pleine de danger. Et on se voyait mal entassés dans un van avec une dizaine d’autres personnes sur une route aussi sinueuse. Il nous faudra plus de 3 heures pour faire le parcours. En arrivant au Ressort, j’apprendrai que le tarif était un peu trop élevé, mais que surtout mon chauffeur n’a pas pris la meilleure route… Je me réconforte en me disant que nous sommes arrivés…

IMG_0880Le portail du Sunset Beach Resort est fermé. Dès qu’il s’ouvre nous sommes accueillis chaleureusement par Thelma et Roberto. On se sent comme à la maison. Roberto nous présente notre chambre. Il nous dit qu’il était inquiet de ne pas nous voir arriver, etc. Il nous propose de rejoindre directement le restaurant. Sur place nous rencontrons deux allemands dont un parle français, on s’échange nos expériences sur les philippines autour d’une caïpi… En levant les yeux, je découvre un ciel étoilé. Je pensais que ce spectacle était proscrit aux philippines tant la météo ne nous avait pas épargnés depuis notre arrivée. Roberto nous dit que c’est un signe de Beau temps. Je veux le croire. Nous mangeons au Bar. Un Moment de pur bonheur. Le bruit des vagues qui ponctue les échanges avec ma bien aimée… Nous dormirons comme des bébés.

Lundi 23 Octobre

P1020007Réveillé de bonne heure. Plein d’espoir. Mais force est de constater que les étoiles peuvent aussi mentir. Le ciel est chargé et c’est sous une nouvelle pluie que nous prenons notre petit déjeuner. Pourtant j’ai bon espoir de voir le soleil. Je croise Thelma et lui demande si il est possible de faire une balade en bateau aujourd’hui. Elle me répond qu’elle se renseigne, 3 minutes plus tard elle m’annonce que les tours « publics » ne sont pas possibles car ils sont tous pleins. En revanche, nous pouvons le faire en « privé ». Le tarif proposé est de 3500 PHP avec le repas inclus. Il reste à payer le tricycle pour rejoindre le port et les droits pour entrer sur les sites. Soit un total de 3700 PHP. Je pourrai vous dire à quel point c’est génial et que c’est beau etc. Mais c’est subjectif… Non La réalité est que c’est la neuvième merveille du monde. Oui car ma fiancée est la huitième… Sable Blanc, repas sur la plage, poissons multicolores, coraux et cerise sur le gâteau : nage avec des tortues… Ca donne Envie ?

Et pour ceux qui se disent que tout cela a du se faire sous le pluie, ils se trompent… pour la première fois de notre séjour, nous aurons du mettre de la crème solaire…

IMG_8183La fenêtre météo sera de courte durée car le soir même il est impossible de manger au bar tant le vent est fort et la pluie battante.

Mardi 24 octobre

La veille nous avons essayé de trouver une solution avec nos voisins pour faire un voyage groupé pour El Nido. Malgré toute la bonne volonté de Roberto et de Thelma, rien n’y fait. Notre programme sera le suivant : départ de l’hôtel à 13.00.

P1020044Ce qui nous laisse une matinée pour aller découvrir les environs en scooter. Ma doudou a déjà prévu le programme. Nous irons marcher… Mais pas n’importe où !!! Sur la plus longue plage d’Asie… Je parle de la bien nommée Long Beach avec plus de 14 kilomètres de long.

IMG_8318Nous prenons un scooter à vitesse mais sans embrayage chez Roberto et mettons le cap sur cet Eden. Un coup à droite et un coup à gauche et nous y sommes déjà… Là encore c’est Waouhhhhh !!! Du Sable blanc qui trace un long bandeau coincé entre une mer calme et translucide d’un coté et de l’autre des rangées de palmiers et cocotiers. Et rien d’autre… Nous profitons pleinement de cette petite marche sous un ciel clément. Ce matin encore la météo est avec nous. Notre plaisir est un peu entamé à la pensée que cette nature ne sera bientôt plus. Et pour cause, le gouvernement a décidé de faire de San Vicente et de cette plage le prochain haut lieu touristique des Philippines. Toutes les parcelles de terrain bordant cette plage sont d’ors et déjà vendues… Bientôt cet endroit ne sera plus qu’une propriété privée… Car la loi littorale n’existe pas ici. Celui qui possède le terrain possède aussi l’accès à la mer…

IMG_E8334Nous reprenons le chemin de l’hôtel, le ciel commence à se couvrir la pluie n’est pas loin. C’est elle qui nous accompagne en montant dans le premier van qui nous déposera à l’intersection avec l’highway.

IMG_E8388Nous attendons quelques minutes et voyons arriver un « roro Bus ». Il pleut à torrent… Ce n’est pas le projet que nous avions. Nous devions prendre un Van pour 350PHP par personne. Mais l’occasion est trop belle. Nous montons et découvrons les transport en commun philippins. Le prix est de 120PHP par personne. Il nous faudra plus de 3 heures pour parcourir les 92 kilomètres qui nous sépare de El Nido. Le paysage est magnifique, la jungle et ses arbres gigantesques… Un joli moment. Ce qui l’est moins, c’est la qualité des routes… Là où il y avait des trous ce sont maintenant des bosses mais le contraire est vrai aussi. Et je ne vous parle pas des milliers de virages.

IMG_E8385Ce bus est un vrai tortillard, il s’arrête régulièrement. Des gens montent d’autres en descendent. Et pour s’occuper de chacun, il y a un poinçonneur, je ne peux m’empêcher de penser à Serge G. Au cours de notre trajet, nous ferons une pause à TAYTAY. Après 10 minutes de pause Philippines (soit 30 minutes Européennes) nous reprenons la route.

IMG_8401A l’approche de notre destination (Corong Corong) nous questionnons notre poinçonneur sur l’arrêt le plus proche. Il fera arrêter le Bus juste devant l’entrée de notre hôtel. Nous pouvons le remercier. Car, comme nous l’avait préciser Roberto, les rues d’El Nido sont une véritable pataugeoire… Encore quelques mètres à parcourir et nous aurons atteint notre Hôtel… Je ne suis pas très enthousiaste, le chemin d’accés est ceinturé de chantier en tous genres qui donne à l’endroit un aspect de zone de sinistres… Pourtant une fois franchi le portail de l’hôtel le décor devient grandiose. Nous sommes directement sur la plage. Devant nous se dresse une falaise. C’est de toute beauté. Notre chambre est plus modeste. Mais elle conviendra parfaitement. Notre hôte est aux petits soins. Il nous prendra en charge durant tout le séjour, s’occupant de répondre à chacun de nos souhaits. Le premier est de trouver un Island Hopping pour le lendemain. Le second de nous réserver les billets pour le fast boat qui nous conduira vers Coron City.

Il n’est pas encore très tard, mais ma fiancée a besoin de manger… Nous lisons chacun les guides pour essayer de trouver un resto. Notre choix se porte sur « la plage ». Un petit coup de google map et hop on y est ou presque… Car nous devons emprunter la route principale qui est couverte de boue… Et pour faciliter notre périple, la nuit est tombée. Aux Philippines, l’aventure est permanente… Pourtant comme les grands explorateurs nous atteignons l’objectif de notre quête…

L’endroit est encore plus proche de la mer que notre hôtel, pour cause de marée haute.. Il est tenu par des français. Dans tous les blogs que nous avons lu, les voyageurs nous parlaient des bons plans qu’ils s’échangeaient avec les autres français qu’ils croisaient… Dans notre cas nous ne l’avons pas vécu. Alors entendre quelques mots de la langue de Molière nous procure un peu de je ne sais quoi…

Apéro, Tapas et les plats ont un gout différents ici. On se sent privilegié. Cerise sur le gâteau nous avons même la chance de prendre ce qui ressemble le plus à un expresso. En quittant notre table, nous faisons la connaissance de la propriétaire des lieux avec laquelle nous échangeons quelques mots et un petit digestif… L’hospitalité à la Française.

Nous rentrons à l’hôtel. Le sommeil un peu agité, nous sommes impatients de découvrir El Nido par la mer.

Mercredi 25 Octobre

Réveillés de bonne heure, nous prenons le petit déjeuner des 7.30. Les sacs sont prêts, palmes masques et tubas sans oublier les téléphones, l’appareil photo et l’action Cam. Oui je sais on voyage assez léger… Mais on s’en prend tellement dans les yeux !!! une fois l’estomac rempli, nous remontons sur la route principale. Notre hôte s’est déjà chargé de héler le tricycle qui nous emmènera au guichet pour prendre les billets pour la ballade du jour 50 PHP la course.

IMG_8420L’organisation locale nous surprend un peu, mais nous finissons par rejoindre la Bangka qui nous emmène faire le Tour A pour 1400 PHP par personne. La Taille de l’embarcation est largement supérieure à celle que nous avons pris sur San Vicente. Il faut préciser que nous avons 22 nouveaux amis. Ma fiancée est enchantée par cette promiscuité… L’ambiance n’est pas mauvaise, mais j’ai l’impression que nous sommes les seuls à tomber sous le charme de tout ce que nous voyons. Premier arrêt : les méchants d’un coté et les gentils eux prennent leur matériel pour découvrir les fonds marins.

IMG_8432L’island Hopping est une véritable industrie à El Nido. Les bateaux sont nombreux et pourtant nous sommes en basse saison. Néanmoins nous trouverons tout au long de la journée l’opportunité de se retrouver isolés au point de voir des animaux sauvages…

Pour en revenir à la balade, nous avons vu des paysages somptueux tant au dessus que sous l’eau. Small Lagoon est pour moi la plus belle des étapes. Avec son passage presque secret pour y accéder (car tout le monde s’est passé l’info) c’est initiatique mais aussi surpeuplé par tous les kayak de location qui sont proposé des l’arrivée de la Bangka.

IMG_8622A 400 PHP les 45 Minutes c’est plutôt une bonne affaires pour l’économie locale. Pour informations les Asiatiques ne sont pas trop à l’aise avec l’eau ni avec des pagaies…

IMG_8540Je ne vous décrirai pas chacune des étapes de ce trip. Mais je peux vous assurer que même sur un Boat People cela reste une très belle journée.

De retour au port nous nous mettons en quête de trouver le bureau de Montenegro Lines pour payer les billets réserver par l’hôtel 1760 PHP par personne pour la traversée du lendemain qui nous mènera vers la dernière étape de notre voyage : l’île de Busuanga.

IMG_0982Pour fêter l’évènement nous allons prendre un verre au Art Café. Sa terrasse sur la plage et ses Mojitos sont de grandes qualités.

IMG_0989Un petit coup de Tricycle et hop l’hôtel, la douche et nous sommes à nouveau en route pour découvrir le quartier et trouver à manger… Ma fiancée a en tête de trouver une petite auberge locale… On finira par retrouver nos amis de la plage… Nous dînons une nouvelle fois dans ce cadre magnifique et nous repassons le film de la journée. Nous avons le sourire…

Jeudi 26 Octobre

Réveil 4.30. Bien que la nuit ait été courte, nous nous levons sans trop de difficulté. Notre départ de El Nido pour Coron nous motive. Notre hôte est présent pour nous saluer avant le départ. Il nous accompagne jusqu’à la sortie. Nous y retrouvons le tricycle que nous avions réservé la veille. Il dormait sur place… Je me sens un peu coupable. Mais comme la veille il recevra plus que la course prévue.

IMG_8678Nous arrivons sur le port, il est un peu plus de 5 heures. Il y a déjà une file composée de passagers en devenir. Le premier guichet nous donne la confirmation de notre titre de transport. Il faudra attendre une nouvelle fois pour payer à un second guichet la taxe portuaire. Ceci effectué, nous patientons encore une fois pour le contrôle des billets. C’est bon, cette fois nous montons à bord de notre bateau. Les places sont numérotées ; par chance je me retrouve à coté de ma fiancée. Le départ initialement prévu à 6.00 se fera à 6.30… La traversée qui devait durer 3.30 dura 4 heures. Si bien que nous finirons par arriver à Coron City à près de 11.00. Nous sommes aux Philippines. Ces 4 heures de navigation se feront sur une mer clémente. Le jour s’est déjà levé nous permettant de découvrir du regard un nombre considérable d’îles qui ponctuent notre traversée.

IMG_8842Notre arrivée au port de Coron se fait comme dans chacun des endroits de Transit. Une horde de chauffeur de taxi, de vans et de tricycles vous sautent dessus dès le passage de la grille. Nous en prendrons un au hasard qui nous amènera au Blue Moon, le point de repère donné par notre resort.

IMG_1032Nous entrons dans l’établissement et la serveuse s’empresse de téléphoner à l’hôtel pour prévenir de notre arrivée et nous envoyer une navette. Car oui cette fois nous allons pouvoir passer une nuit sur une île !!! La météo ne nous empêchera pas de rejoindre le ponton.

Rien que le court trajet en Bangka nous fait déjà briller les yeux. A peine débarqués, nous sommes accueillis comme des VIP. Un verre de bienvenue et notre réceptionniste nous explique les principaux points à connaître. Ma fiancée qui ne souhaitait au préalable ne réserver qu’une nuit s’empresse déjà de réserver les trois prochaines…

IMG_8896Nous sommes sous le charme de cet endroit. Un lieu parfait pour terminer notre séjour. Nous déjeunons puis prenons possession de notre Lodge. La vue sur la mer finit de nous convaincre du bien fondé de notre choix. La journée s’écoulera paisiblement entre sieste et piscine. La vie est parfois cruelle… L’heure du dîner approche déjà, il est temps de prendre une douche et de se préparer pour l’apéro… mais avant cela, nous avons même la chance de pouvoir assister à un coucher de soleil digne de ce nom. A vrai dire c’est même le premier depuis notre arrivée sur l’archipel. Je peux vous assurer que celui là a été mitraillé plus souvent qu’à son tour… Alors tout cela effectué nous pouvons enfin nous rapprocher du bar et commander notre apéro. Il faut bien fêter cet évènement.

Au cours du repas, notre GO viendra nous confirmer notre balade du lendemain et nous enverra une serveuse pour commander notre déjeuner. Même si nous ne sommes pas dans un Palace azuréen, le sens du service est une qualité de l’endroit.

IMG_8915Voilà il est à présent l’heure de se coucher.

Vendredi 27 Octobre.

Le réveil se fait sans aide tant nous sommes motivés par le programme de notre journée. Nous descendons vers le resto. Le petit déjeuner est à la hauteur de nos espérances. Nos affaires sont prêtes ; palmes, masque, tuba, serviette et matériel vidéo… On souhaite immortaliser le moment. Notre bateau arrive, l’équipage s’occupe de récupérer ce qui sera notre déjeuner. Nous embarquons avec le jeune couple d’allemand. Notre guide se présente. Il s’appelle Tony. Il s’occupera de nous au cours de la journée. Et quelle Journée !!! Quelques minutes de navigation et nous arrivons sur notre première étape. Elle nous donnera le ton pour l’ensemble de la journée. Le premier snorkeling nous fait découvrir une multitude de coraux.

P1020440De tous les island Hopping que nous ferons durant notre voyage c’est sans aucun doute celui qui nous aura le plus surpris. La diversité des paysages bien sur, mais aussi la faible fréquentation qui nous permettra de pouvoir profiter pleinement des lieux en pensant que nous sommes les seuls au monde. Au point même que lors de notre déjeuner, nous aurons rien que pour nous une plage paradisiaque. Et pour encore accentuer notre bonheur, la météo est avec nous !!!

 

Samedi 28 Octobre

Balade en scooter vers Marcillia

Aujourd’hui c’est découverte de l’île de Busuanga. Et pour ce faire rien de mieux que de louer un Scooter. Nous prenons la navette de l’hôtel qui nous emmènera vers Coron City.

Nous marchons un peu pour rejoindre le loueur : BOYET. Suivant le programme que nous avons, mon choix se porte volontiers sur une vraie moto. Avec une boite de vitesse et un embrayage… Il a ce que je lui demande… Je fais un essai, et j’aurai du lui préciser que je souhaitais également des freins…

 

IMG_9172Alors on se contente d’un 125 avec une boite semi automatique. Et nous en aurons besoin de cette boite !!! Alors que tous les guides conseillent de partir vers l’ouest, nous nous décidons pour l’est et en particulier vers la plage de Marcillia.

IMG_9222Le loueur nous peaufine le plan pour rejoindre notre but. Il nous précise que la route est plutôt difficile… Et ce n’est rien de le dire. Au guidon de mon monstre de puissance, je me transforme en pilote du Dakar… Tant les pistes sont rocailleuses, c’est une véritable aventure.

P1020674Les 37 kilomètres que nous parcourrons en 3H30, nous permettrons de découvrir les Philippines de l’intérieur, des sourires, des « Hello », et en plus comptes tenus de l’absence de panneaux indicateurs nous aurons tout le loisir de rencontrer les habitants.

P1020688Nous finissons par atteindre notre objectif. Une véritable plage sauvage avec rien d’autre que le sable blanc et l’eau translucide. Un décor de rêve qui nourrit l’esprit, mais à cette heure avancée ma fiancée commence à avoir faim… et rien à l’horizon. Alors nous repartons vers un resto que nous ne trouverons pas. Nous changeons de route pour le retour. Elle ne sera pas meilleure que l’aller. Surtout quand une pluie diluvienne s’abat sur nous avant de rejoindre San Nicolas… Elle nous force à nous arrêter sous l’abri d’une épicerie de campagne. Nous sommes plusieurs victimes météorologiques à nous retrouver. L’ambiance est bonne. Comme la température de cette eau douce tout droit tombée du ciel.

Il nous reste 14 kilomètres à faire pour rejoindre notre point de départ. Ils se feront sous la pluie. Et comme par enchantement, elle s’arrêtera quand nous déposerons notre deux roue… Je peux vous garantir que ça énerve un peu!

Nous reprendrons la Bangka de l’hôtel pour nous ramener sur notre île. Une petite douche et un petit sandwich pour ma doudou et tout sera réparé.

IMG_1111Malgré une météo peu clémente, nous aurons des étoiles plein les yeux en repensant à cette journée.

dimanche 29 Octobre

Aujourd’hui c’est avec un petit pincement au cœur que nous nous levons. Dernière journée entière à passer sur notre éphémère paradis. Demain nous commencerons déjà notre voyage de retour.

P1020822Alors je peux vous assurer que nous sommes bien décidés à profiter de chaque seconde.

Pour cette journée nous avons prévu un Island Hopping. Notre bateau et notre équipage nous récupèrera vers 9 heures.

IMG_9247Palme masque et tuba et hop nous naviguons vers notre première étape : une petite plongée en apnée sur épave. Cela donnera le ton de la journée… des Waouh à profusion… Comme pour la précédente balade en bateau, je ne vous décrirai pas l’ensemble du parcours. Pourtant je me dois d’insister sur l’ultime plongée. Notre embarcation fera sa dernière pause sur Coral Garden… Un condensé de diversité corallienne… de toute beauté.

IMG_9269Pour le repas, nous nous sommes retrouvés sur une île envahie de touristes. Pas très glamour, mais arrivés assez tard et le fait que notre équipage a oublié de faire cuire le repas, nous nous retrouvons assez rapidement en comité réduit. J’ai même la chance de profiter seul de l’ombre de mon palmier.

IMG_9420La journée touche à sa fin. Nous prenons maintenant la direction de notre hôtel. La navigation se fera sans un mot… Nous continuons à en prendre plein les yeux. Quelques échanges complices avec ma fiancée, nous sommes heureux…

Lundi 30 Octobre

Les sacs a dos sont faits. Nous faisons notre check out. Le Ponton, le bateau et bientôt l’avion. Surtout ne pas se retourner. Ne penser qu’aux belles choses que nous avons découvertes ensemble. Et ce dire que peut être un jour nous reviendrons…

Nous prendrons un Van pour rejoindre l’aéroport de Busuanga. 10 places théoriques, 14 a bord… C’est aussi ça les Philippines. Avec un retard de 30 minutes…

L’aéroport est comme celui des cartes Postales : On pourrait y voir Mermoz !!! il oscille entre modernité et traditions… Avion et coucou se fréquentent… Tout ici à la capacité de vous faire sourire…

Nous décollons vers Manille. Le paysage est encore plus beau…

Nous nous posons, prenons un taxi pour nous rendre à l’hôtel. Nous y déposons nos bagages et préparons notre soirée. Alors que lors de notre premier arrêt sur Manille nous nous sentions un peu oppressés par cette densité de population, il semble que ce soir nous avons apprivoiser cette effervescence philippines.

IMG_1150Le taxi nous emmène diner dans un resto asiatique. Un accueil kitch, deux guitaristes et une chanteuse reprennent des tubes d’un autre temps. Mais l’ambiance est très détendue. Notre serveur nous conseille sur une carte à tiroir… Nous mangerons très bien comme durant tout notre séjour. Il est temps de rentrer se coucher…

Mardi 31 Octobre

Ce soir nous prenons l’avion. Alors pour cette dernière journée nous allons faire des courses. Direction MOA. L’acronyme Mall Of Asia. Il est paraît-il le plus grand d’Asie… Je suis un peu déçu. Je préfère largement celui de Cebu city. Mais nous trouverons pourtant tout ce dont nous avons besoin.

A commencer par une valise car mon sac à dos ne semble pas vouloir faire le trajet de retour.

P1030162Cette journée se terminera par le coucher de soleil sur Roxas.

IMG_9496Mercredi 1 Novembre

Vol vers Nice, pas envie de m’étendre…

Merci de nous avoir accompagné jusqu’ici…

.

4 commentaires sur “Philippines 2017

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :